Publication

La lettre Actuariat et Finance.

Modélisation du capital économique non-vie sous Solvabilité II

2nd semestre 2013

À l'heure où les réflexions sur le second pilier de la réforme prudentielle Solvabilité II, et notamment sur sa composante ORSA, cf. Lettre Actuariat & Finance du 1er semestre 2012, monopolisent les débats, le calcul du capital économique peut apparaître comme un sujet maîtrisé. La forte participation à la dernière étude quantitative d'impact, réalisée fin 2010, mettait déjà en évidence la forte appropriation du pilier 1 par les organismes assureurs. Près de 90 % des participants avaient alors opté pour la formule standard tout en exprimant une volonté de personnalisation afin de mieux appréhender les particularités de leur profil de risques.

À cette fin, Solvabilité II permet l'introduction de paramètres spécifiques à l'entité, Undertaking Specific Parameters ou USP, dans le cadre de la formule standard voire l'utilisation d'un modèle interne, total ou partiel selon le degré de complexité des risques mesurés. Une part non négligeable des entités a ainsi exprimé son intention d'approfondir les travaux du pilier 1 sur la base de ces approches à la technicité accrue.

La problématique de calcul du capital économique présente donc une réelle profondeur et constitue à ce titre un sujet de réflexion constant pour l'ensemble des organismes assurantiels. Dans cet esprit, nous vous proposons d'analyser différentes approches de l'évaluation du capital au sein de ce document, selon le schéma suivant : formule et paramètres standards ; formule standard intégrant les USP et modèle interne partiel.

Actualités.