Article de presse

Dépendance : les recommandations du rapport Vachey.

mars 2021

Officiellement créée courant 2020, la cinquième branche autonomie de la Sécurité
sociale fait face au défi du financement. A ces fins, le gouvernement a demandé à
l'inspecteur général des finances, M. Laurent Vachey, de cadrer sa mise en place que ce
soit en termes de gouvernance, de financement, ou de périmètre. Remis en septembre
dernier, le rapport propose des pistes de réflexion pour garantir la pérennité de la
branche. Par Hugo Dijoud, Actuaire associé membre l'Institut des actuaires et consultant
Actuarial & Financial Services chez Optimind

En 2018, la concertation autour du grand âge et de l'autonomie est relancée par
l'ex-ministre des Solidarités et de la Santé Agnès Buzyn. Le rapport Libault qui en
découle l'année suivante indique que les dépenses en lien avec la perte d'autonomie
représentent 30 Md€, environ 1,4 % du PIB dans notre société. L'assurance privée ne
permet actuellement pas de résoudre cette problématique, avec une trop faible part de
la population couverte, et seulement 7,41 millions d'assurés en 2019 selon les chiffres
de la FFA . Son coût élevé pour les plus modestes, avec une cotisation annuelle
moyenne aux alentours de 400 €, pour une prestation mensuelle moyenne en cas de
sinistre de 576 € – loin des 1 977 € médians demandés par les Ehpad – est un véritable
frein à l'expansion du marché de l'assurance dépendance. La question de la mise en
place d'une cinquième branche de la Sécurité sociale est donc revenue sur le devant de
la scène au cours du mandat d'Emmanuel Macron.

./..

Découvrir l'article sur le site de La Tribune de l'assurance

Média

La Tribune de l'assurance

Partager

Média

La Tribune de l'assurance

Partager

Actualités.