Article de presse

Captives : démystifier la souscription des « Employee Benefits ».

Les captives ont vu le jour voilà plus de quarante ans et n’ont cessé depuis de monter en puissance dans la gestion des risques des entreprises. Mais qu’en est-il de cet outil en matière de protection sociale des salariés ?

septembre 2019

Le développement des captives a vu le jour au milieu des années 1970 pour répondre au durcissement des conditions du marché de l’assurance sur certains secteurs d’activité. Dès lors, le marché des captives n’a cessé de croître depuis les quarante dernières années, et ce nonobstant une longue période de Soft Market et des conditions favorables offertes par les assureurs enclins à une flexibilité importante.

Si l’arbitrage des conditions de marché reste une motivation importante, la politique de souscription d’une captive a par nature vocation à s’ajuster aux évolutions du monde qui l’entourent qu’elles soient économiques, sociales, technologiques, financières et réglementaires.

L’environnement réglementaire, en particulier, a subi de fortes mutations ces dernières années. La mise en application de la directive Solvabilité II au 1 janvier 2016 a notamment accéléré le changement de paradigme autour des captives et a permis d’identifier de nouveaux champs d’optimisation et d’utilisation de ce véhicule.

./..

Découvrir l'article sur le site de La Tribune de l'assurance

Média

La Tribune de l'assurance

Auteur

Fabien Graeff, partner Corporate Risk Services, Optimind

Partager

Média

La Tribune de l'assurance

Auteur

Fabien Graeff, partner Corporate Risk Services, Optimind

Partager

Actualités.