Article de presse

Ce que l’ANI a vraiment changé.

septembre 2018

Même si elle n’a pas provoqué la bascule du marché vers l’assurance individuelle, la réforme de la généralisation de la complémentaire santé à tous les salariés a bel et bien constitué un tournant pour le marché, chiffré pour la première fois par la Drees.

../.
« Des dispenses sous-évaluées »
« Je pense que la méthode utilisée par la Drees de comptage des contrats souscrits conduit à sous évaluer le niveau des dispenses. Certaines entreprises ont bien signé des contrats collectifs sans que les salariés n’y adhèrent pour autant. Les opérateurs d’assurance observent dans leur portefeuille des contrats vides ou très partiellement remplis. Il existe aussi des entreprises qui n’ont délibérément pas appliqué l’obligation de couverture de leurs salariés. Le phénomène existait déjà au sein des branches du temps des désignations. Ces entreprises s’exposent certes à un risque social, mais tous les salariés ne sont sans doute pas prêts à poursuivre leur employeur aux prud’hommes parce qu’il ne leur propose pas de complémentaire santé. 
Les données sur les recommandations appellent également un commentaire. Au-delà de la moyenne, il faut préciser les fortes disparités entre les taux d’adhésion des recommandations qui ont suivi des désignations, plutôt bien suivies, et les nouvelles qui ont souffert de la concurrence.» Pierre-Alain Boscher, managing director chez Optimind

Média

L'Argus de l'assurance

Partager

Média

L'Argus de l'assurance

Partager

Actualités.