Publication

Le marché de la santé en pleine mutation.

2016, en route vers l'an 1 de l'ANI

Année majeure pour le marché de l’assurance complémentaire santé, 2015 s’est achevée par un ultime décret portant sur les conditions de dispense et sur le chèque Santé, publié au journal officiel peu avant l’ouverture des bouteilles de champagne et le basculement vers 2016. Ce fut le dernier cadeau du législateur en 2015, après une année marquée par d’importants changements réglementaires.

Les conséquences de l’ANI ont fortement pesé sur l’année 2015 qui a vu naître la « bataille » entre les différents organismes assureurs pour acquérir ou défendre des parts de marché en Santé collective. Cette réforme a permis à de nouveaux acteurs d’entrer sur le marché de l’assurance collective tels que les bancassureurs et les mutuelles ayant un gros portefeuille en Santé individuelle. Pour faire face à ces nouveaux entrants et à la très forte concurrence, les acteurs historiques se sont engagés dans le combat au travers d’actions de communication spécifiques et d’une forte mobilisation de leurs réseaux de distribution. Dans ce cadre, leurs offres ont été revues et mises en conformité avec le nouvel environnement règlementaire. Les commerciaux ont dû se former aux nouvelles gammes de produits et à l’argumentaire de vente dans le contexte de l’ANI. Puis, ils ont lancé d’importantes démarches vers les nombreuses entreprises non couvertes.

L’année 2015 a également été marquée par plusieurs évolutions règlementaires dont la plus importante est sans conteste l’évolution des contraintes sur les contrats responsables. Définies par décret en fin d’année 2014, les impacts se sont révélés en 2015 avec la mise en conformité des nouvelles offres mais surtout du stock de contrats existants. Cette mise en conformité a représenté une tâche colossale pour les acteurs majeurs du collectif et devrait se terminer fin février pour les contrats étant mis en conformité dès le 1er janvier 2016.

Au vu des différents textes réglementaires qui ont récemment été publiés et qui sont en cours de discussion, l’année 2016 risque d’être tout aussi chargée.

Actualités.