Press article

Santé connectée : les assureurs préfèrent le coaching à la télémédecine.

january 2017

Malgré la légilsation, jugée contraignante par les uns et protectrice par les autres, les assureurs ont tenté d'avancer sur la question de la santé connectée en 2016.

Le succès de tous ces programmes se jugera à moyen terme, en fonction du nombre d'assurés qui les adopteront, et en fonction de l'efficacité des actions proposées sur l'état de santé, et la sinistralité. " Avec la santé connectée et les services comme ceux qu'ont lancés Generali et Harmonie, plusieurs questions se posent. D'abord, on constate que les utilisateurs sont peu nombreux, et que les services ne sont souvent utiles qu'à des gens en bonne santé, et excluent par exemple lespersonnes handicapées. Ensuite, en supposant que le recours à ces programmes ait effectivement des effets bénéfiques sur la santé des assurés, et aboutisse à une amélioration de la sinistralité, le principal assureur à en bénéficier risque d'être l'assurance maladie obligatoire, et pas forcément l'organisme complémentaire " indique Nicolas Le Berrigaud.

News Assurance Pro

Share

News Assurance Pro

Share