Press article

Pourquoi l'assurance-vie doit faire évoluer son modèle.

may 2015

Avec son programme d’assouplissement quantitatif, Mario Draghi sera peut-être l’artisan de la reprise en Europe. En attendant, son QE, lancé en mars, ne fait pas les affaires d’un des secteurs clefs de l’économie : l’assurance-vie. En achetant pour 60 milliards d’euros de dettes publiques et privées par mois d’ici à septembre 2016, la Banque centrale européenne va en effet mécaniquement entretenir le niveau historiquement très bas des taux d’intérêt. Le pire des scénarios pour les assureurs-vie, par nature grands détenteurs et grands acheteurs d’obligations.

[...] Il n’empêche, l’assurance-vie est aujourd’hui bel et bien à un moment charnière, pour ne pas dire au pied du mur. « Le modèle des fonds 100 % euros est incompatible avec l’environnement financier actuel », explique Christophe Eberlé, président de la société de conseil en actuariat Optimind Winter.

Les Echos

Share

Les Echos

Share